< retour aux Actualités

Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse au format PDF

 

Les Bleues se rapprochent des Bleus, le temps de la compétition
Alors que leur aventure s’est arrêtée en quart de finale, edd dévoile le classement de la visibilité médiatique des 23 joueuses de l’équipe de France de football, depuis leur premier match de préparation en janvier 2019*

 
Paris, le 05 juillet 2019. Audiences massives de la retransmission des matchs, forte affluence dans les stades … L’engouement inédit pour le foot féminin et pour l’équipe de Corinne Diacre s’est-il traduit dans les colonnes de la presse ? edd, éditeur de Press’edd, plateforme n°1 de services de veille-médias, apporte des éléments de réponse.
 
Un effet « coupe du monde » réel, et après ?
 

A période comparable (du 1er janvier jusqu’au coup d’envoi de la compétition), la visibilité médiatique des 23 joueuses de l’Equipe de France de football représentait 1/6 de celle de leurs homologues masculins. Entre le jour de leur entrée en lice et le lendemain des quarts de finale, les Bleues se sont rapprochées des Bleus au fil des différents matchs pour atteindre un peu plus de la moitié du nombre de leurs citations dans la presse française. Si ce résultat pourrait être légitimement jugé insuffisant, il n’en traduit pas moins une visibilité médiatique sans précédent dans l’histoire du football féminin.

Rappelons qu’en 2018, si aucune footballeuse n’apparaissait dans le baromètre annuel des 1 000 personnalités les plus médiatisées de la presse française (qui comportait 48% de joueurs), une quinzaine devraient faire leur entrée dans le classement cette année, les plus exposées susceptibles par ailleurs de friser le Top 100. A noter que si la majorité des articles ont une tonalité positive, les critiques semblent venir avec la visibilité. C’est notamment le cas pour Corinne Diacre, qui voit son choix de ne pas sélectionner Marie-Antoinette Katoto remis en cause, alors que son attaque a manqué d’efficacité lors de la compétition. C’est ainsi qu’une défenseure, Wendie Renard, restera comme la meilleure buteuse de l’Equipe de France avec 3 réalisations, toutes de la tête.

Cette exposition nouvelle va-t’elle contribuer de façon durable à la visibilité du foot féminin ? Premiers éléments de réponse à suivre en fin d’année, dans la prochaine édition du baromètre des « 1000 de la presse française ».

 

visibilité des Bleues

 

Cliquez ici pour télécharger l’infographie au format JPG

 

* Le baromètre de la visibilité médiatique des 23 joueuses sélectionnées dans l’Equipe de France de football dans la presse française a été réalisé sur la période allant du 1er janvier au 04 juillet 2019 à partir du service Press’edd, la plateforme n°1 des médias français. Le comptage a été établi à partir d’un échantillon de 3 000 titres de la presse française et sites du web éditorial. Les articles paraissant dans plusieurs éditions de publications print régionales ne sont comptabilisés qu’une fois.

À propos de edd

edd indexe et archive en continu toute la presse écrite, web ou papier, la télévision et la radio. La plateforme Press’edd analyse et restitue à une clientèle de décideurs et de communicants les contenus pertinents et toutes les retombées médias de leurs alertes : veille de crise, de la concurrence, de la réputation… Revues de presse, panoramas et bilans, analyses quanti et quali, recherches d’archives : tous les services Press’edd rémunèrent les éditeurs par un prélèvement à la source s’appuyant sur un marquage numérique traçant chaque contenu et chaque usage de chaque client. Avec toute l’intelligence artificielle nécessaire et ce qu’il faut d’esprit, Press’edd sert le marché de la veille et de l’analyse des médias avec une précision et une rapidité inégalées.

Contacts presse

Dakota

Agence Dakota Communication Christèle Solis & Cécile Chapron edd@dakota.fr01 55 32 10 43

< retour aux Actualités

Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse au format PDF

 

Les Lyonnaises au top !
À la veille du coup d’envoi de la Coupe du monde féminine de football et du premier match des Bleues, edd dévoile le classement de la visibilité médiatique des 23 sélectionnées*

 

Paris, le 06 juin 2019. J-1 avant le coup d’envoi attendu de la Coupe du monde féminine de foot et du match d’ouverture qui opposera la France à la Corée du Sud. Les joueuses de Corinne Diacre, qui ont conclu vendredi dernier leur phase préparatoire par une victoire 2 à 1 face à la Chine, débuteront demain leur Mondial, fortes d’une confiance acquise au cours des treize victoires remportées sur les quatorze derniers matchs disputés.

4ème équipe féminine du dernier classement FIFA, et désormais parmi les favorites de la compétition, les Bleues rêvent – et nous avec – d’offrir à la France une 3ème étoile.

En attendant le match d’ouverture, edd, éditeur de Press’edd, plateforme n°1 de services de veille-médias, s’est intéressé à la visibilité médiatique des joueuses de l’Equipe de France dans la presse française.

Un effet « Coupe du monde » encore timide mais réel

Alors qu’aucune footballeuse n’apparaissait dans le baromètre annuel des 1 000 personnalités les plus médiatisées de la presse française en 2018 (seules des joueuses de tennis, skieuses et une patineuse apparaissaient dans le classement), elles sont déjà 4 sur les 23 à bénéficier d’une visibilité suffisante pour y apparaître. Encore loin des cimes atteintes dans la presse par l’Equipe de France masculine lors de la Coupe du monde 2018, déjà 3 joueuses ont néanmoins une visibilité supérieure à celle de Benjamin Pavard au même stade, soit avant le début de la compétition. Notons un top 5 de lyonnaises en tête du classement qui montre aussi l’impact de la dernière Ligue des champions remportée par la section féminine du club de Jean-Michel Aulas.

Peut-être n’est-ce qu’un début et qu’un bon, voire très bon parcours, permettra un décollage durable de cette visibilité. Premier élément de réponse vendredi après le match d’ouverture entre les joueuses de Corinne Diacre et l’équipe de Corée…

 

visibilité des Bleues

 

Cliquez ici pour télécharger l’infographie au format JPEG

 

Eugénie Le Sommer, Amandine Henry, Wendy Renard, Amel Majri et Delphine Cascarino, cinq joueuses évoluant toutes à l’Olympique lyonnais, arrivent en tête, arrivent en tête du classement des footballeuses les plus présentes dans les médias français depuis le début de l’année. Un résultat qui peut s’expliquer par la victoire du club lyonnais en Ligue des champions féminine le 18 mai dernier, mais aussi par leur talent et leurs prestations réalisées lors des derniers matchs. Eugénie Le Sommer, meilleure buteuse de l’Equipe de France en activité avec 74 buts, récolte ainsi 2 501 citations depuis le début de l’année, suivie de près par la capitaine des Bleues, Amandine Henry, avec 2 220 citations. Leurs trois coéquipières comptabilisent entre 1 644 et 1 167 citations.

Notons qu’outre les 23 joueuses sélectionnées, l’ancienne footballeuse internationale et actuelle sélectionneuse des Bleues Corinne Diacre bénéficie – à l’instar de son homologue Didier Deschamps – d’une belle visibilité, en récoltant 4 110 citations. D’autre part, la surprise de la non-sélection de Marie-Antoinette Katoto, attaquante phare du PSG et meilleure buteuse de Division 1 féminine, explique une assez forte exposition avec 1 045 citations enregistrées.

Avec une visibilité plus forte en 5 mois que durant toute l’année 2018, la montée en puissance des joueuses et de l’entraîneuse au niveau médiatique témoigne d’un effet « Coupe de monde » réel. Certains pics de citations correspondant aux différents événements ayant rythmé l’avant-Coupe du monde (annonce de la sélection par Corinne Diacre, premiers matchs de préparation) sont inédits. Cette montée en puissance dans les médias français devrait se poursuivre avec le début de la compétition et particulièrement si l’Equipe de France justifie son statut parmi les équipes favorites.

* Le baromètre de la visibilité médiatique des 23 joueuses sélectionnées dans l’Equipe de France de football dans la presse française a été réalisé sur la période allant du 1er janvier au 04 juin 2019 à partir du service Press’edd, la plateforme n°1 des médias français. Le comptage a été établi à partir d’un échantillon de 3 000 titres de la presse française et sites du web éditorial. Les articles paraissant dans plusieurs éditions de publications print régionales ne sont comptabilisés qu’une fois.

À propos de edd

edd indexe et archive en continu toute la presse écrite, web ou papier, la télévision et la radio. La plateforme Press’edd analyse et restitue à une clientèle de décideurs et de communicants les contenus pertinents et toutes les retombées médias de leurs alertes : veille de crise, de la concurrence, de la réputation… Revues de presse, panoramas et bilans, analyses quanti et quali, recherches d’archives : tous les services Press’edd rémunèrent les éditeurs par un prélèvement à la source s’appuyant sur un marquage numérique traçant chaque contenu et chaque usage de chaque client. Avec toute l’intelligence artificielle nécessaire et ce qu’il faut d’esprit, Press’edd sert le marché de la veille et de l’analyse des médias avec une précision et une rapidité inégalées.

Contacts presse

Dakota

Agence Dakota Communication Christèle Solis & Cécile Chapron edd@dakota.fr01 55 32 10 43

< retour aux Actualités

Paris, le 24 mai 2019. Inscrite dans un contexte politique singulier et inédit, la campagne électorale pour les élections européennes entre dans sa dernière ligne droite avec un nombre record de 34 listes validées.

Après avoir suivi, jour après jour, les évolutions de la visibilité des candidats dans la course à l’Élysée avec le baromètre Press’identielle et après avoir lancé Press’Pol, classement quotidien inédit de la visibilité médiatique des principaux leaders politiques, Le Journal du Dimanche et Press’edd, plateforme n°1 de services de veille-médias, conjuguent à nouveau leurs savoir-faire pour s’intéresser à la visibilité médiatique (presse écrite et web éditorial) des candidats têtes de listes*.

Familiers du paysage politique français, nouveaux visages émergents, candidats de dernière minute et listes Gilets Jaunes : de qui la presse française parle-t-elle le plus et le moins ? Sur quelles thématiques de campagne s’expriment-ils ? Qui truste les « Unes » ?

* Période d’analyse : 15 avril – 22 mai

En attendant le verdict des urnes le 26 mai prochain, résultats et analyses à découvrir sur le site du Journal du Dimanche

Pour les découvrir, cliquez ici

Élections européennes

Note méthodologique
L’évolution de la visibilité dans la presse française (presse écrite et web éditorial) des candidats têtes de listes aux élections européennes est réalisé sur la période allant du 15 avril au 22 mai 2019 à partir du service Press’edd, la plateforme n°1 des médias français. Le comptage a été établi à partir d’un échantillon de 3 000 titres de la presse française et sites du web éditorial. Les articles paraissant dans plusieurs éditions de publications print régionales ne sont comptabilisés qu’une fois.

A propos de edd
edd indexe et archive en continu toute la presse écrite, web ou papier, la télévision et la radio. La plateforme Press’edd analyse et restitue à une clientèle de décideurs et de communicants les contenus pertinents et toutes les retombées médias de leurs alertes : veille de crise, de la concurrence, de la réputation… Revues de presse, panoramas et bilans, analyses quanti et quali, recherches d’archives : tous les services Press’edd rémunèrent les éditeurs par un prélèvement à la source s’appuyant sur un marquage numérique traçant chaque contenu et chaque usage de chaque client. Avec toute l’intelligence artificielle nécessaire et ce qu’il faut d’esprit, Press’edd sert le marché de la veille et de l’analyse des médias avec une précision et une rapidité inégalées.

Contacts presse

Dakota

Agence Dakota Communication Christèle Solis & Cécile Chapron edd@dakota.fr01 55 32 10 43

< retour aux Actualités

Macron, Le Pen, Mélenchon, Wauquiez… A quels thèmes sont associés 15 personnalités politiques dans la presse?

A quel thème le nom d’Emmanuel Macron était-il le plus associé dans la presse en 2018? Et quels dirigeants politiques étaient le plus cités dans les articles ayant comme thèmes l’économie ou bien la santé? Ce sont à ces questions que répond la nouvelle étude d’EDD, éditeur de Press’edd, la première plateforme des médias français. Après le baromètre Press’identielle et l’édition quotidienne de Press’pol, le JDD a décidé de s’intéresser aux sujets qui sont le plus associés à 15 responsables des principaux leaders politiques du pays, parmi lesquels le chef de l’Etat, le Premier ministre Edouard Philippe ou les opposants Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen et Laurent Wauquiez.

Comment avons-nous fait? A partir de 650 titres de presse quotidienne et hebdomadaire, nationale et régionale, Press’edd a recensé le nombre d’articles dans lesquels sont cités ces dirigeants politiques sur l’année 2018 (jusqu’au 20 décembre dernier) et les a liés à 15 thématiques prédéfinies : le social et le travail, la justice et criminalité, les affaires étrangères, la défense, le sport, etc. L’un des 15 responsables politiques était ainsi associé l’une des thématiques dès lors que se trouvait dans le même article son nom et quatre ou cinq termes relevant directement de ce thème. En sachant que chacune de ces thématiques regroupait un corpus de plusieurs dizaines de mots, par exemple “impôt”, “ISF”, “livret A” pour la partie “économie et finances”, ou “baccalauréat”, “université”, “apprentissage” pour celle sur “l’éducation”.

Lire l’article complet sur le JDD

< retour aux Actualités

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

 

 

 

Politique, business, sport, culture et médias… Quelles personnalités ont bénéficié de la plus forte exposition médiatique en 2018 ? Comment la présence des femmes a-t-elle évolué ? edd, éditeur de Press’edd, plateforme n°1 de services de veille-médias présente la 6ème édition de son palmarès des 1 000 personnalités les plus médiatisées dans la presse française. Une autre lecture de l’année écoulée à travers celles et ceux qui ont marqué l’actualité.

 

 

Dans ce document de synthèse, une série d’infographies inédites présente les résultats du classement des personnalités les plus médiatisées en 2018, toutes nationalités confondues, comme suit :

 

  • Le classement général toutes catégories confondues (politique, sport, business, culture et médias)

  • Un focus sur la présence des femmes dans les médias
  • Le palmarès des personnalités politiques avec un zoom sur la visibilité de la nouvelle équipe gouvernementale quelques semaines après le dernier remaniement ministériel
  • Le palmarès des personnalités sportives
  • Le palmarès des personnalités business
  • Le palmarès des personnalités culture & médias

 

Classement complet des 1 000 de la presse française 2018 disponible sur demande.

 

 

 

Les sportifs et les politiques,

personnalités les plus médiatisées en 2018

 

 

 

Incontournable, la Coupe du monde de football marque de son empreinte le haut du classement de l’édition 2018 des 1 000 de la presse avec deux représentants dans le Top 5 (Kylian Mbappé, 4ème, + 8 places par rapport à 2017 et l’entraîneur de l’Equipe de France Didier Deschamps, 5ème, + 15 places) et pas moins de 11 autres joueurs internationaux présents dans le Top 50. Un Mondial qui donne d’ailleurs une impulsion nouvelle à la catégorie sport qui est, pour la première fois, la plus représentée dans le classement (45% des personnalités).

Toutefois, avec 28% des personnalités, la politique reste bien présente, forte d’une actualité nationale et internationale riche. Alexandre Benalla, après le scandale suscité par l’affaire éponyme, fait son entrée dans le classement directement à la 56ème place, enregistrant la plus forte progression de citations avec un gain de 1 428 places par rapport à 2017. Les démissions successives des ministres de la Transition écologique et solidaire et de l’Intérieur ont également mobilisé les rédactions : Gérard Collomb prend la 7ème place du classement (+ 16 places), devant Nicolas Hulot, 11ème (+ 8 places).

 

A noter, du côté des leaders des partis d’opposition, les baisses significatives de Marine Le Pen, présidente du Rassemblement National, passée de la 3ème place en 2017 à la 14ème cette année et de Jean-Luc Mélenchon, président de La France insoumise, désormais à la 16ème place contre la 6ème précédemment. Laurent Wauquiez gagne quant à lui 6 places, passant de la 25ème position à la 19ème. Elu en mars dernier premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure reste assez loin derrière, en 64ème position, malgré un saut de 154 places.

 

S’agissant des personnalités politiques internationales, Donald Trump, omniprésent et sur « tous les fronts », se positionne 2ème, juste derrière Emmanuel Macron. Au-delà du controversé président américain, la présence de plusieurs autres chefs d’Etat dans le Top 50 traduit une année d’importants enjeux diplomatiques et de conflits internationaux : des relations entre les Etats-Unis et la Corée (Kim Jong-Un, 21ème) aux intenses activités géopolitiques de la Fédération de Russie (Vladimir Poutine, 10ème) en passant par le conflit syrien (Bachar el-Assad, 24ème).

 

Le classement est également marqué par les tensions qui ont jalonné l’année politique européenne. Angela Merkel, chancelière réélue en mars dernier qui a dû faire face aux inquiétudes liées à la crise migratoire traversant son pays, se classe 12ème. Theresa May, en pleine tourmente sur le Brexit, se positionne 18ème. Enfin, Matteo Salvini, nouveau Vice-président du Conseil des ministres italien et chef de file de la Ligue du Nord, fait son entrée dans le classement à la 33ème place (+ 1 291 places par rapport à 2017). On note par ailleurs dans les 3 plus fortes entrées du Top 1 000, la présence aux côtés de Matteo Salvini, de Luigi Di Maio (121ème, + 1 303 places) dirigeant du Mouvement 5 étoiles et ministre italien du Développement économique, du Travail et des Politiques sociales.

 

 

15,3% : part des femmes dans le classement des 1 000 personnalités les plus médiatisées en 2018. Deuxième niveau le plus bas depuis 6 ans.

 

 

 

Paradoxalement, alors que les questions de parité, de représentativité et de mobilisation contre la violence faite aux femmes semblent occuper une place centrale dans le débat public, notamment à la faveur de mouvements tels que celui de #MeToo, leur visibilité dans la presse française est en baisse.

 

Présentes en 2017 à hauteur de 16,9% dans les 1 000 personnalités les plus médiatisées, elles ne sont plus que 15,3% en 2018. Il s’agit du deuxième niveau le plus bas enregistré depuis 2013… Effet mécanique d’une plus grande visibilité des joueurs masculins de l’équipe de France de football ?

 

De nationalité française à plus de 60%, les femmes du Top 1 000 enregistrent 13% du total des citations. Un résultat un peu plus encourageant du côté des Unes de la presse écrite : elles sont 22% à y avoir été citées en 2018.

 

Concernant la répartition par catégorie, les personnalités féminines sont, cette année encore, majoritairement issues du domaine de la culture et des médias (45%, – 2 points par rapport à 2017).

Pour autant, c’est dans la sphère politique qu’elles sont le plus visibles : Angela Merkel, Marine Le Pen, Theresa May, Agnès Buzyn, Elisabeth Borne… Parmi les 50 premières personnalités féminines du classement, 26 en sont issues. Les sportives gagnent 6 points par rapport à l’année passée (19%) et les femmes de la catégorie business demeurent, quant à elles, extrêmement discrètes (1%).

 

Elections difficiles, traversée du désert, Brexit, scandales, grèves, polémiques… Sur le fond, il est frappant de constater que la visibilité des 10 premières femmes les plus représentées dans la presse française est directement associée à des difficultés politiques diverses et autres controverses plutôt qu’à des actualités positives.

 

 

Trois présidents, une chancelière dans le Top 10. L’opposition en recul

 

 

Après une année d’élections présidentielles en France et aux Etats-Unis, qui avait vu 6 candidats français – et le Président américain – se placer dans le Top 10 2017, l’édition 2018 enregistre un net recul des figures de l’opposition. Marine Le Pen, seule rescapée, perd 11 places dans le classement général et 6 places dans la catégorie politique.

 

Comme chaque année, le Président de la République occupe la 1ère place des classements général et politique. Plus étonnant, Donald Trump confirme son influence dans les débats hexagonaux et se maintient 2ème du palmarès politique juste devant le Premier ministre Edouard Philippe, tandis que Vladimir Poutine, 6ème, et Angela Merkel, 8ème, contribuent à donner une coloration internationale au Top 10 de cette catégorie. Une présence des personnalités étrangères forte également au-delà des premières places (42% des personnalités politiques des 1 000 de la presse).

 

 

Du côté de l’exécutif, le Premier Ministre domine naturellement un classement marqué par les démissions emblématiques de ses ministres d’État et un remaniement gouvernemental.

Ainsi Christophe Castaner, remplaçant de Gérard Collomb au ministère de l’Intérieur, occupe la 4ème place devant Gérard Darmanin, 5ème. François de Rugy, successeur de Nicolas Hulot, prend la 6ème place devant Elisabeth Borne qui, elle, doit une large partie de sa visibilité à la réforme « pour un nouveau pacte ferroviaire » et à la longue séquence de grève perlée des cheminots au printemps dernier. 26ème du classement, la nouvelle ministre des Sports Roxana Maracineanu, qui a pris la suite de Laura Flessel également démissionnaire, signe une des plus fortes progressions du classement général des 1 000 de la presse avec + 467 places…

 

 

Crises, conflits, affaires : le blues des businessmen

 

 

Le Top 10 de la catégorie business raconte une année d’affaires en tout genre. Marc Zuckerberg, n°1 du classement, pris dans la tourmente de l’utilisation politique abusive des données collectées par Facebook, a tenté une « tournée mondiale d’excuses » largement raillée par les médias. Une année folle également pour Elon Musk : après le lancement réussi de la fusée Falcon Heavy et l’expédition d’une Tesla Roadster dans l’espace avec « Life on Mars » de David Bowie en fond sonore, le milliardaire américain s’est vu accusé par le gendarme boursier américain (la SEC) d’avoir trompé les investisseurs dans un tweet affirmant qu’il pensait retirer le groupe de la Bourse. 4ème, juste derrière le médiatique Président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas, Guillaume Pepy, patron de la SNCF, a dû faire face à un mouvement de grève contre la réforme voulue par le gouvernement. Carlos Ghosn, incarcéré au Japon pour des soupçons de fraudes fiscales notamment, se classe 5ème.

 

 

Le football, une passion française : 48% de joueurs dans le Top 1 000

 

 

Le Top 10 de la catégorie sport est sans ambiguïté avec 5 places remportées par des champions du monde de football et leur entraîneur. L’influence des compétitions européennes, la trajectoire du PSG et, dans une moindre mesure, celle de l’Olympique de Marseille, impactent également le haut du classement.

Kylian Mpabbé, considéré comme le futur meilleur joueur de la planète prend la 1ère place devant Didier Deschamps, l’homme qui aura contribué aux deux étoiles du maillot de l’Equipe de France. Neymar, adulé d’une façon générale pour son génie mais aussi moqué pour ses supposées simulations lors de la Coupe du Monde, est en 3ème position. Griezmann se classe 4ème devant les deux « monstres » Ronaldo, 5ème, et Messi 6ème. Ils précèdent Zinedine Zidane, triple vainqueur de la Ligue des champions, qui se positionne à la 7ème place. Pogba, champion du monde et actuellement en délicatesse avec son désormais ex-entraîneur José Mourinho, le « parisien » Cavani et le « marseillais » Thauvin complètent ce Top.

 

 

Hallyday, l’affaire Weinstein, Booba et Kaaris

au cœur de l’année people

 

 

Feuilleton aux multiples rebondissements, « l’affaire de la succession de Johnny Hallyday » n’a cessé de tenir les médias en haleine tout au long de l’année. Illustration de cet intérêt marqué, la 1ère place occupée dans le classement culture et médias par Laeticia Hallyday (+ 439 places par rapport à 2017), devant les enfants de la star du rock français nés de précédentes unions, Laura Smet (2ème) et David Hallyday (4ème).

Largement commenté cette année également, l’affrontement, au cœur de l’aéroport d’Orly, des rappeurs Booba (6ème avec + 299 places) et Kaaris en août dernier. Ce dernier enregistre par ailleurs la plus forte progression de la catégorie avec + 1 069 places. 

A noter, un peu plus d’un an après les premières accusations portées à son encontre et le séisme mondial qui a suivi, Harvey Weinstein, inculpé en mai dernier, se classe 3ème.

 

 

Note méthodologique

Le classement 2018 des 1 000 personnalités les plus médiatisées dans la presse française a été réalisé sur la période allant du 1er janvier au 05 décembre 2018, à partir du service Press’edd, la plateforme n°1 des médias français. Ce classement a été établi à partir des 1 500 premiers titres de la presse française (presse quotidienne nationale, presse quotidienne régionale, presse magazine – hebdomadaire et mensuelle – presse hebdomadaire régionales presse professionnelle et spécialisée) et de 1 500 sites du web éditorial : sites des titres de PQN, PQR, PHR, presse magazine et pure players, y compris les articles derrière paywall. Les articles paraissant dans plusieurs éditions de publications print régionales ne sont comptabilisés qu’une fois. 

 

A propos de edd


edd indexe et archive en continu toute la presse écrite, web ou papier, la télévision et la radio. La plateforme Press’edd analyse et restitue à une clientèle de décideurs et de communicants les contenus pertinents et toutes les retombées médias de leurs alertes : veille de crise, de la concurrence, de la réputation…  Revues de presse, panoramas et bilans, analyses quanti et quali, recherches d’archives : tous les services Press’edd rémunèrent les éditeurs par un prélèvement à la source s’appuyant sur un marquage numérique traçant chaque contenu et chaque usage de chaque client.

Avec toute l’intelligence artificielle nécessaire et ce qu’il faut d’esprit, Press’edd sert le marché de la veille et de l’analyse des médias avec une précision et une rapidité inégalées.

En savoir plus sur edd et Press’edd, la 1ère plateforme de services de veille des médias : https://www.edd.fr/

 

 

Contacts presse

 

Agence Dakota Communication

Christèle Solis & Cécile Chapron

edd@dakota.fr – 0155321043

 

< retour aux Actualités

Data-journalisme - Actualité politique - Médias

Veaux, vaches, cochons… Et politique !

A l’occasion du Salon de l’Agriculture, EDD s’est intéressé à la visibilité médiatique

des personnalités politiques françaises *

Caisse de résonnance des enjeux du monde agricole, le Salon de l’Agriculture est aussi devenu au fil des ans un rendez-vous politique à part entière. Si François Mitterrand n’a jamais souhaité s’y rendre, arpenter les allées de la plus grande ferme éphémère de France est pourtant un immanquable. Test de popularité pour Jacques Chirac particulièrement à l’aise dans l’exercice, théâtre d’une célèbre confrontation verbale pour Nicolas Sarkozy, sifflets récurrents pour François Hollande ou encore lapin matinal posé par François Fillon : les visites au Salon de l’Agriculture sont attendues, scrutées, analysées et donnent le ton du climat politique et social du moment.

 

Plus que jamais et malgré toutes les évolutions de la société, le Salon de l’Agriculture s’impose comme un révélateur de la qualité de la relation entre les politiques et les Français, un lieu symbole qui consacre les plus belles destinées ou porte un coup d’arrêt aux ambitions des politiques quand ils ne sont pas jugés à la hauteur.

 

Alors que la 55ème édition vient de fermer ses portes, EDD, éditeur de Pressedd, la plateforme n°1 des médias français, poursuit son observation de la vie politique française avec ce nouveau baromètre dédié à la visibilité médiatique des principales personnalités politiques pendant le Salon de l’Agriculture.

 

A travers ce document de synthèse, Pressedd présente :

  • Le classement des personnalités politiques les plus médiatisées lors de l’édition 2018
  • Une rétrospective des personnalités politiques les plus associées à l’événement ces 5 dernières années

 

 

Classements et visuels disponibles sur simple demande.

 
Cliquez ici pour télécharger l’infographie au format PNG
Sans surprise, suite à son record de présence sur le Salon pour un président de la République en exercice – plus de 12h30 passés dans les allées le samedi 24 février – Emmanuel Macron (1 347 citations) devance très largement son Ministre de l’Agriculture Stéphane Travert (514 citations) et le nouveau président des Républicains, Laurent Wauquiez, qui, avec 278 citations, enregistre presque 5 fois moins de citations qu’Emmanuel Macron.

Laurent Wauquiez ne précède que d’une courte tête le Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, Nicolas Hulot (4ème avec 260 citations), en visite « surprise », et le Premier Ministre Edouard Philippe (5èmeavec 196 citations).

 

Dans la suite du classement deux anciens Présidents se sont faits plus discrets dans la presse cette année : François Hollande, 6ème, avec 121 citations et Nicolas Sarkozy, 8ème, avec 58 citations seulement.

La Présidente du FN, Marine Le Pen arrive elle 7ème avec 117 citations.

Beaucoup moins visible qu’en 2017, François Fillon se classe 9ème avec 36 citations, juste devant Anne Hidalgo, 10ème, avec 34 citations.

 

2013 – 2017 : rétrospective
 
Cliquez ici pour télécharger l’infographie au format PNG
* Le baromètre de la visibilité médiatique des principales personnalités politiques pendant le Salon de l’Agriculture (Présidents, premiers Ministres, ministres de l’Agriculture, ministres de l’Environnement, présidents de partis, maires de Paris, Présidents de la région IDF, représentant au total 32 personnalités) a été réalisé à partir du service Pressedd, la plateforme n°1 des médias français, sur les périodes allant du 1er janvier au 05 mars pour l’édition 2018 et sur les périodes allant du 1er janvier au 31 mars pour la rétrospective 2013 – 2017. Ce classement a été établi en fonction du nombre d’articles associant chaque personnalité politique au Salon de l’Agriculture dans les 650 plus importants quotidiens et hebdomadaires français.

A propos de EDD

EDD indexe et archive en continu toute la presse (transmise par les éditeurs), la télévision/radio et le web.

Sa plateforme Pressedd analyse et restitue à une clientèle de décideurs et de communicants les articles pertinents et toutes les retombées médias de leurs alertes (veille de crise, de la concurrence) et de leurs revues, panoramas et bilans de presse, analyses quanti et quali et recherches d’archives.

Tous les services Pressedd rémunèrent le droit d’auteur par prélèvement à la source grâce à un marquage numérique unique garantissant l’usage du client et la traçabilité des contenus.

Partenaire des éditeurs de presse, EDD met ses chaînes et ses formats au service de leur diffusion professionnelle, vers les autres intermédiaires spécialisés de la veille-médias ou l’utilisateur final.

Chaque jour, les collaborateurs EDD sont mobilisés à leur service et à celui d’un millier de grands comptes du secteur public ou privé, avec un seul objectif : fournir la bonne information média à la bonne personne au bon moment.

En savoir plus sur EDD et Pressedd : https://www.edd.fr/ – Le chant du coq (vidéo)


Contacts presse

Agence Dakota Communication

Christèle Solis & Cécile Chapron

equipe@dakota.fr – 01.55.32.10.43

< retour aux Actualités

Paris, le 06 mars 2018. « Affaire Harvey Weinstein », vague planétaire #metoo, « liberté d’importuner », mouvement inédit des femmes journalistes dans plusieurs rédactions françaises : sous bien des formes, par bien des vecteurs, qu’elle ait été portée par des personnalités ou des anonymes, la question de l’égalité entre les sexes et du droit des femmes a tout particulièrement marqué le débat public et la scène médiatique en 2017 et en ce début d’année.

Alors que Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, présentera demain en conseil des ministres le projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles, et à la veille de la journée internationale du droit des femmes, EDD, éditeur de Pressedd, la plateforme n°1 des médias français, s’est intéressé à l’exposition des femmes parmi les personnalités les plus visibles dans les médias*.

Quelle visibilité pour les femmes dans les 1000 de la Presse ?

Janvier-février 2018 : les premières tendances
Avec 19,1% de femmes – totalisant 170 702 citations – dans les 1 000 personnalités dont les médias ont le plus parlé en janvier et février, la tendance de ce début d’année est plutôt à une légère hausse de la visibilité des femmes par rapport à 2017. En décembre dernier, l’Observatoire Pressedd de la parité dans la presse française révélait en effet que les femmes n’étaient présentes qu’à hauteur la 16,9% dans les 1 000 personnalités les plus médiatisées en 2017.

S’agissant de la répartition des femmes par catégorie, une constante : les femmes sont le plus représentées dans la catégorie Culture et médias (47%). En revanche, et de manière inédite, les sportives font une importante percée dans le classement sous l’impulsion des JO d’hiver (23%) rivalisant avec les femmes politiques (27%). La catégorie Business reste quant à elle encore faiblement représentée (3%).

 

18% des Unes pour les femmes

Sur ce début d’année, les 10 premières femmes du classement enregistrent 303 mentions en Une de la presse écrite, soit 4 fois moins que les 10 premiers hommes (1 398 mentions).

 
Cliquez ici pour télécharger l’infographie au format PNG
 

Retour sur la place des femmes dans les médias en 2017

Avec 16,9% de femmes dans les 1 000 personnalités dont la presse a le plus parlé en 2017, le classement enregistre une infime progression par rapport à 2016 (16,8%) mais ne réussit pas encore à égaler les niveaux de 2013 (19,2%) et 2014 (17,3%). Les femmes totalisent 14,7% des citations globales enregistrées pour les 1 000 personnalités du classement.

En analysant la répartition des femmes de ce classement par catégorie, on observe qu’elles appartiennent essentiellement à la catégorie Culture et médias (47%) et Politique (39% soit + 4 points par rapport à 2016). La catégorie Sport apparaît faiblement représentée (13% en 2017 versus 17% en 2016) et la catégorie Business extrêmement discrète (1%).

 

20% des Unes pour les femmes

 

Enfin, les 10 premières femmes du classement ont enregistré, en 2017, 2 478 mentions en Une de la presse écrite, soit, là encore, 4 fois moins que les 10 premiers hommes (10 208 mentions).

 
Cliquez ici pour télécharger l’infographie au format PNG
* L’observatoire de la parité a été édité à partir du classement Pressedd – la plateforme n°1 des médias français – des 1 000 personnalités les plus visibles dans les médias.

Réalisé sur la période du 1er janvier au 12 décembre 2017 puis du 1er janvier au 28 février 2018, il a été établi à partir des 1 500 premiers titres de la presse française (presse quotidienne nationale, presse quotidienne régionale, presse magazine – hebdomadaire et mensuelle – presse hebdomadaire régionales presse professionnelle et spécialisée) et de 1 500 sites du web éditorial (sites des titres de PQN, PQR, PHR, presse magazine et pure players, y compris les articles derrière paywall). Les articles paraissant dans plusieurs éditions de publications print régionales ne sont comptabilisés qu’une fois.

A propos de EDD

EDD indexe et archive en continu toute la presse (transmise par les éditeurs), la télévision/radio et le web.

Sa plateforme Pressedd analyse et restitue à une clientèle de décideurs et de communicants les articles pertinents et toutes les retombées médias de leurs alertes (veille de crise, de la concurrence) et de leurs revues, panoramas et bilans de presse, avec des analyses quanti et quali. En presse, la recherche d’archives porte sur plus de 300.000.000 articles.

Tous les services Pressedd rémunèrent le droit d’auteur par prélèvement à la source. Le marquage des contenus garantit l’usage du client, dispensé de toute déclaration tierce.

Partenaire des éditeurs de presse, EDD met ses chaînes et ses formats au service de leur diffusion professionnelle, vers les autres intermédiaires spécialisés de la veille-médias ou l’utilisateur final.

Chaque jour, les collaborateurs EDD sont mobilisés à leur service et à celui d’un millier de grands comptes du secteur public ou privé, avec un seul objectif : fournir la bonne information média à la bonne personne au bon moment.

Contacts presse

Agence Dakota Communication

Christèle Solis & Cécile Chapron

equipe@dakota.fr – 01.55.32.10.43

< retour aux Actualités

Pressedd, la plateforme n°1 des médias français, présente la 5ème édition de son Observatoire de la parité dans la presse.

Fin 2016 Emmanuel Macron, alors candidat à la présidence de la République s’engageait, dans un tweet, « avec #JamaisSansElles pour donner aux femmes toute leur place : c’est-à-dire la même que celle des hommes ! » Elu, le président Macron, qui a fait de l’égalité entre les sexes la grande cause nationale de son mandat, a constitué un gouvernement paritaire. Autre signal fort, au mois de juin, 224 femmes font leur entrée dans l’hémicycle, un chiffre historique. 38,8% des élus du Palais-Bourbon sont désormais des élues (versus 26,9% lors de la mandature précédente).

Difficile de ne pas évoquer, au-delà du niveau de présence des femmes dans la presse française, le séisme provoqué par les révélations de harcèlement sexuel (94 témoignages au 3 novembre…) à l’encontre du producteur américain Harvey Weinstein. Si l’épicentre était situé aux Etats-Unis, l’impact a bien été mondial et la question plus large de l’égalité hommes / femmes s’est retrouvée au cœur de l’actualité, menant en France à la préparation d’un projet de loi “contre les violences sexistes et sexuelles” qui sera présenté début 2018 par Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes. La secrétaire d’Etat s’est par ailleurs prononcée il y a quelques jours en faveur de l’instauration de quotas « partout » pour briser le plafond de verre.

C‘est dans ce contexte singulier que Pressedd dévoile, pour la 5ème année consécutive, les résultats de son Observatoire sur la visibilité des femmes dans la presse.

Quel état des lieux de la visibilité des femmes dans la presse en 2017 ?

A travers ce document de synthèse*, Pressedd présente :

  • Un état des lieux de la présence des femmes dans les 1 000 personnalités les plus médiatisées en 2017
  • Les femmes du classement des personnalités les plus médiatisées en 2017 dans les catégories politique, culture & médias, sport et business

 

Classement général : la place des femmes dans les 1 000 personnalités de 2017

 Avec 16,9% de femmes dans les 1 000 personnalités dont la presse a le plus parlé en 2017, le classement enregistre une infime progression par rapport à 2016 (16,8%) mais ne réussit pas encore à égaler les niveaux de 2013 (19,2%) et 2014 (17,3%). Les femmes du classement totalisent 14,7% des citations globales enregistrées pour les 1 000 personnalités du classement.

En analysant la répartition des femmes de ce classement par catégorie, on observe qu’elles appartiennent essentiellement à la catégorie Culture et médias (47%) et Politique (39% soit + 4 points par rapport à 2016). La catégorie Sport apparaît faiblement représentée (13% en 2017 versus 17% en 2016) et la catégorie Business demeure extrêmement discrète (1%).

 

Top 100 Politique

Le top 100 des personnalités politiques compte cette année 24 femmes (21 françaises et 3 étrangères), soit deux de plus par rapport à 2016. Elles ne totalisent toutefois que 17% du total des citations attribuées aux personnalités politiques en 2017. En cette année d’élection présidentielle, Marine Le Pen gagne une place par rapport à 2016 et prend la tête du classement. Toujours positionnée en haut de ce classement et à la faveur de sa réélection, Angela Merkel se classe deuxième cette année. La chancelière allemande gagne ainsi 3 places par rapport à 2016. Theresa May, Première ministre conservatrice qui a la charge de négocier les conditions du Brexit, se classe 3ème. Un top 5 complété par la maire de Paris, Anne Hidalgo, 4ème, et Ségolène Royal, désormais Ambassadrice pour les pôles, 5ème (-2 places par rapport à 2016).

 

 

 

FOCUS : LA VISIBILITÉ DES FEMMES DU GOUVERNEMENT DANS LA PRESSE

Si le gouvernement Macron est bien paritaire « sur le papier », les femmes ministres sont bien moins présentes dans la presse en 2017 que leurs homologues masculins.

Ainsi, les femmes ministres sont représentées à hauteur de 40,7% dans la presse en 2017 et ne totalisent que 22,8% des citations totales consacrées aux ministres cette année versus 77,2% pour les hommes.

 

 

Top 100 Culture & Médias

 Catégorie dans laquelle les femmes sont les plus présentes chaque année, elles sont 34 en 2017 dans le top 100 Culture et Médias (versus 33 en 2016) et totalisent globalement presque autant de citations que les hommes (49,7%).

Parmi les 10 premières, 3 personnalités françaises et 7 étrangères. 1ère du classement, Isabelle Huppert dont l’année a été marquée par un César, une nomination aux Oscars et un Molière d’honneur. Du côté des autres personnalités Françaises Catherine Deneuve, 6ème, gagne 4 places tandis que Marion Cotillard, 8ème, en perd 4 par rapport à 2016.

Derrière Isabelle Huppert sur le podium, Kim Kardashian, 2ème, Beyoncé, 3ème, la pop star Ariana Grande, 4ème et enfin, la barbadienne Rihanna, 5ème.

Top 100 Sport

La catégorie Sport perd une femme cette année. Ainsi, on note en 2017 la présence de seulement 3 femmes sur les 100 premières personnalités sportives dans la presse française. Au global, les femmes sportives totalisent environ 46 fois moins de citations que les hommes.

Les 3 sportives les plus médiatisées sont toutes des joueuses de tennis avec en première position, la franco-serbe Kristina Mladenovic, arrivée en 1/4 de finale à Roland Garros. Un classement lié à son premier grand titre (Saint-Pétersbourg) et à une place dans le top 10 WTA qu’elle n’aura toutefois conservée que 2 semaines. A ses côtés, en 2ème position, Caroline Garcia, 8ème du classement WTA, qui a joué cette année son premier 1/4 de finale à Roland Garros également. 3ème enfin, la joueuse roumaine Simona Halep, première joueuse mondiale au classement WTA, qui a enchaîné cette année 1 victoire à Madrid et 4 finales à Rome, Roland Garros, Cincinnati et Pékin.

 

Classement Business

Parmi les 41 personnalités business présentes dans les 1 000 personnalités les plus médiatisées en 2017 seulement 2 femmes qui totalisent uniquement 6% du total des citations attribuées aux personnalités de la catégorie en 2017.

1ère femme du classement, Christiane Lambert, élue le 13 avril dernier à la présidence de la FNSEA. A ses côtés Delphine Ernotte, qui clôt une année de tensions et de turbulences à la tête de France Télévisions.

 

 

Note méthodologique

L’observatoire 2017 de la parité dans les médias a été réalisé sur la période allant du 1er janvier au 12 décembre 2017, à partir du service Pressedd, la plateforme n°1 des médias français. Ce classement a été établi à partir des 1 500 premiers titres de la presse française (presse quotidienne nationale, presse quotidienne régionale, presse magazine – hebdomadaire et mensuelle – presse hebdomadaire régionales presse professionnelle et spécialisée) et de 1 500 sites du web éditorial : sites des titres de PQN, PQR, PHR, presse magazine et pure players, y compris les articles derrière paywall. Les articles paraissant dans plusieurs éditions de publications print régionales ne sont comptabilisés qu’une fois.

 

A propos de EDD

EDD indexe et archive en continu toute la presse (transmise par les éditeurs), la télévision/radio et le web.

Sa plateforme Pressedd analyse et restitue à une clientèle de décideurs et de communicants les articles pertinents et toutes les retombées médias de leurs alertes (veille de crise, de la concurrence) et de leurs revues, panoramas et bilans de presse, avec des analyses quanti et quali. En presse, la recherche d’archives porte sur plus de 300.000.000 articles.

Tous les services Pressedd rémunèrent le droit d’auteur par prélèvement à la source. Le marquage des contenus garantit l’usage du client, dispensé de toute déclaration tierce.

Partenaire des éditeurs de presse, EDD met ses chaînes et ses formats au service de leur diffusion professionnelle, vers les autres intermédiaires spécialisés de la veille-médias ou l’utilisateur final.

Chaque jour, les collaborateurs EDD sont mobilisés à leur service et à celui d’un millier de grands comptes du secteur public ou privé, avec un seul objectif : fournir la bonne information média à la bonne personne au bon moment.

En savoir plus sur EDD et Pressedd : https://www.edd.fr/Le chant du coq (vidéo)

Contacts presse

 Agence Dakota Communication

Christèle Solis & Cécile Chapron

equipe@dakota.fr – 01.55.32.10.43

* Les classements complets sont disponibles sur demande.

< retour aux Actualités

Pressedd, la plateforme n°1 des médias français, publie, pour la 5ème année consécutive, son classement annuel des 1 000 personnalités les plus médiatisées dans la presse française.

 

Si, en 2016, les personnalités les plus médiatisées étaient François Hollande dans la catégorie Politique, Cyril Hanouna pour la Culture & les Médias, Didier Deschamps du côté du Sport et Michel Platini pour la catégorie Business, quid de l’année 2017 ?

 

Quelles personnalités ont marqué l’année 2017 ?

 

Ce document de synthèse* présente les résultats à travers les classements des personnalités les plus médiatisées en 2017 dans les catégories suivantes :

  • Classement général toutes nationalités et toutes catégories confondues, des personnalités les plus médiatisées en 2017
  • Politique (France et international)
  • Culture & Médias (France et international)
  • Sport (France et international)
  • Business (France et international)
  • Un focus sur les progressions et les chutes les plus importantes entre 2016 et 2017

En cette année d’élection présidentielle et dans un contexte de renouvellement de l’échiquier politique, Pressedd propose également dans cette 5ème édition un focus spécifique sur la visibilité médiatique des principaux partis politiques français en 2017 d’une part mais aussi sur l’évolution de leur présence dans la presse écrite depuis 2 ans.

 Enfin, à l’occasion du 5ème anniversaire de son classement annuel, Pressedd jette un coup d’œil dans le rétro médiatique et revient sur les champions par catégorie des classements depuis 2013.

 

CLASSEMENT GÉNÉRAL 2017

Enjeux nationaux et internationaux : un tableau très politique

1000 édition 2017 - Classement général
1000 édition 2017 – Classement général

 

  

 

POLITIQUE

 

Sans surprise, un top 20 français marqué par l’échéance de la présidentielle

Année d’échéance électorale oblige, le classement politique 2017 est naturellement dominé par la présence des candidats dans la course à l’Elysée et par le Président sortant.

En tête, et sans surprise, Emmanuel Macron avec 391 000 citations, il regroupe deux fois plus de citations que sa première poursuivante Marine Le Pen. Alors Ministre, Emmanuel Macron occupait la 5ème position du classement en 2016. Le nombre de citations lui étant consacrées a fait un bond de 555%.

En 2ème position de ce top 20 donc, Marine Le Pen avec 160 417 citations. 8ème en 2016, la présidente du FN enregistre une hausse de 354% de citations consacrées. Une position directement liée à sa place de « finaliste » dans la compétition pour l’Elysée. François Fillon, favori des sondages au lendemain de la primaire de droite puis plongé au cœur de polémiques remettant en question sa probité, arrive lui 3ème avec plus de 140 000 citations. 6ème en 2016, son nombre de citations augmente de 163% en 2017.

Le président sortant, François Hollande passe, quant à lui de la 1ère position en 2016 à la 4ème marche du podium cette année avec 126 295 citations.

Enfin, Jean-Luc Mélenchon, député-candidat de la France Insoumise, se classe lui 5ème avec un total de 107 488 citations, soit une évolution de +10 places et + 428% de citations consacrées.

FOCUS POLITIQUE

Lancée en avril 2016 par Emmanuel Macron, La République En Marche ! a rebattu les cartes du jeu politique français…. Et de la visibilité des partis politiques dans la presse. A la faveur de l’élection d’Emmanuel Macron en mai dernier, le parti présidentiel est, en 2017, le parti qui aura été le plus médiatisé dans la presse écrite. Avec un total de 29% de citations, il se place à quelques longueurs d’avance devant les mouvements politiques traditionnels. Juste derrière LREM, le PS est second avec 26% de citations et le parti Les Républicains arrive en troisième position avec 24%. Le FN quant à lui enregistre 11% de citations, devant la France Insoumise avec 8%. Le Modem, en dernière position, comptabilise 2% seulement de citations sur l’année. A noter la montée en puissance progressive de La République en Marche dans la presse écrite qui s’accélère dès le mois de février 2017 (Cf. graphique évolution de la visibilité des partis politique dans la presse écrite depuis 2 ans). Une augmentation de citations qui coïncide avec la chute de la visibilité du PS et des Républicains, amorcée dès la fin de l’année 2016.

 

Un classement international marqué par une année de tensions politiques

Depuis sa prestation de serment sur les marches du Capitole le 20 janvier dernier, Donald Trump est omniprésent tout au long de l’année et est, sans grande surprise, 1er des personnalités internationales les plus médiatisées en 2017 avec plus de 219 000 citations. Réélue pour un quatrième mandat lors des dernières élections fédérales, Angela Merkel se classe 2ème avec 42 959 citations juste devant Barack Obama, jeune retraité de la présidence américaine toujours très présent dans les médias et qui cumule plus de 42 000 citations en 2017.

Vladimir Poutine, président de la Fédération de Russie candidat à sa réélection en 2018, très présent dans l’actualité internationale (sanction contre la Russie, conflit en Syrie, soupçons d’intervention dans les élections américaines) prend la 4ème place du classement – + 4 places par rapport à 2016 – avec 36 774 citations.

Entre le lancement de la procédure de sortie de l’Union Européenne en mars et la convocation de législatives anticipées, Theresa May, Première ministre conservatrice du Royaume-Uni, occupe la 5ème place de ce classement international avec 34 155 citations.

 

 

CULTURE & MÉDIAS

Du cinéma et des médias pour le top 20 Culture & Médias France

Cyril Hanouna conserve cette année la 1ère place du classement. L’animateur, dont l’émission Touche pas à mon poste a fait l’objet de plusieurs polémiques cette année, enregistre 10 521 citations.

Un album, une tournée, une émission sur TF1, un livre (et quelques polémiques) … A la faveur d’une année riche en actualités, M Pokora fait cette année son entrée dans le top 20 directement en deuxième position avec 7 358 citations consacrées.

En troisième position, David Pujadas, ex-homme fort de France 2 et nouvelle recrue de LCI, fait lui aussi son entrée dans le classement avec 6 769 citations.

Ce podium 2017 est enfin complété par deux représentantes du cinéma français. Isabelle Huppert, dont l’année a été marquée par un César, une nomination aux Oscars et un Molière d’honneur, se classe 4ème avec 6 203 citations et gagne ainsi 7 places par rapport à 2016. Enfin à la 5ème place, Catherine Deneuve, qui a fait autant parler d’elle pour ses rôles dans Bonne PommeTout nous sépare ou encore Sage Femme que pour ses diverses prises de position (affaire Polanski, affaire Weinstein, Cérémonie des Césars) gagne 5 places par rapport à 2016 avec 5 587 citations.

 

Un classement international sous pavillon américain

Ayant défrayé l’actualité largement au-delà les frontières des Etats-Unis, c’est le tristement célèbre Harvey Weinstein – avec 9 150 citations – qui prend la 1ère place des personnalités de la Culture et des Médias les plus médiatisées en 2017.

Dans la suite du classement, trusté par les américaines, l’instagrameuse superstar Kim Kardashian, dont la troisième grossesse a été annoncée cette année, se place 2ème avec 5 987 citations.

3ème avec 5 951 citations Beyoncé, chanteuse la mieux payée en 2017 selon le dernier classement du magazine Forbes, grignote une place par rapport à 2016.

La pop star Ariana Grande, dont le nom a été associé à l’attentat de Manchester du 22 mai dernier le soir de son concert, se classe 4ème avec 5 931 citations. Entre son discours remarqué à Harvard, le lancement de sa marque de cosmétiques et sa visite à l’Elysée, la barbadienne Rihanna – qui perd 3 places par rapport à 2016 – se classe 5ème avec 5 872 citations.

 

 

SPORT

Le foot tient le haut de l’affiche

Année après année, classement après classement, le foot confirme sa place de sport n°1 de la presse française.

En pole position de ce top 20, le jeune attaquant prodige du PSG, Kylian Mbappé, fait ainsi un bond de 218 places par rapport à 2016. Entre sa première sélection en équipe de France en mars et son arrivée au PSG en août, Mbappé finit l’année 2017 en enregistrant plus de 44 000 citations.

A quelques mois de la prochaine Coupe du Monde et quelques semaines après le tirage clément du premier tour, Didier Deschamps, le populaire sélectionneur de l’équipe de France, cède cette année sa place de 1er et se classe 2ème avec 29 235 citations.

Rudi Garcia, l’entraîneur de la toujours médiatisée équipe de l’OM, se glisse en 3ème position, avec 22 690 citations. Après un début de saison inquiétant et un vélodrome à moitié déserté, l’ex-entraineur de « la Roma » semble avoir trouvé son équipe-type et un certain équilibre, notamment grâce au duo Payet- Thauvin. Dimitri Payet qui se classe d’ailleurs 5ème de ce top 20 avec près de 21 000 citations tandis que Flaurian Thauvin occupe la 15ème place de ce top 20.

Zinedine Zidane, 2ème entraîneur le plus titré du Real avec 8 titres dont 5 rien que cette année (Liga, Ligue des champions, Supercoupe d’Europe, Supercoupe d’Espagne, Mondial des Clubs) et deux Ligues des champions d’affilée, se classe lui 4ème avec 22 109 citations.

 

Un classement international très marqué lui aussi par les personnalités du ballon rond

Arrivé cet été au PSG dans le cadre du plus gros transfert de l’histoire du football, Neymar fait des étincelles cette saison. C’est donc assez logiquement que le numéro 10 parisien fait son entrée dans le top 20 directement à la 1ère place avec 45 130 citations.

Ballon d’or 2017 pour la 5ème fois, le Merengue Cristiano Ronaldo conserve la même 2ème place qu’en 2016 avec 26 711 citations. En 3ème position un autre joueur parisien, l’uruguayen Edinson Cavani qui enregistre 26 032 citations. En 4ème position, l’attaquant du FC Barcelone Lionel Messi avec 24 748 citations qui gagne 4 places par rapport à 2016. Enfin, c’est un tennisman qui vient compléter ce palmarès en la personne de Rafael Nadal, 5ème avec 24 172 citations. L’Espagnol gagne ainsi 2 places par rapport au top 20 2016.

 

BUSINESS

Top 20 Business France : un classement pluridisciplinaire

 

Jean-Michel Aulas, président du club de foot de l’OL et père du nouveau « Gerland », passe de la 2ème place en 2016 à la tête du classement business avec près de 10 000 citations consacrées.

Pierre Gattaz, dont le mandat de cinq ans à la tête du Medef arrivera à échéance en juillet 2018, gagne une place par rapport à 2016 et se classe 2ème avec 5 795 citations.

Entre l’échec commercial de son blockbuster Valerian et les difficultés financières d’Europacorp, dont l’action a perdu 67% de sa valeur depuis le mois de janvier, Luc Besson fait son entrée dans le classement directement à la troisième place avec 5 727 citations.

Sacré français le plus influent dans le monde en 2017 par Vanity Fair, le vice-président d’Iliad et fondateur de l’Ecole 42, Xavier Neil, gagne 5 places et prend la 4ème position du classement 2017 avec 5 396 citations. Enfin, Christiane Lambert, élue le 13 avril dernier à la présidence de la FNSEA, fait son entrée dans le classement en comptabilisant 4 853 citations.

 

Personnalités business internationales : tech et entourage du Président Trump à l’honneur

Représentant du business sportif, le qatari Nasser Al Khelaifi, président du PSG, passe de la 3ème place en 2016 à la 1ère place cette année avec 7 140 citations.

Côté tech, le très médiatique Elon Musk, fondateur de SpaceX, PDG de Tesla Motors, inventeur de l’Hyperloop, gagne 2 places et se classe 2ème avec 5 679 citations. Sa volonté affichée de coloniser Mars et ses déclarations atour des dangers de l’IA ont rythmé sa vie médiatique 2017.  Juste derrière le chef d’entreprise sud-africain, Mark Zuckerberg, le patron de Facebook à qui l’on prête des ambitions présidentielles se classe 3ème avec 5 059 citations.

Ce sont deux proches du président américain qui clôturent ce podium à 5 places. Tout d’abord, Jared Kushner, homme d’affaires, mari d’Ivanka Trump et Haut conseiller de Donald Trump fait son entrée à la 4ème position avec 4 860 citations. Juste derrière, en 5ème position, Steve Bannon, patron de presse controversé, nommé conseiller stratégique du président des États-Unis suite à l’élection de Donald Trump, avant d’être limogé le 18 août dernier.

 

 

TOP & FLOP

 

 

 

 

 Note méthodologique

Le classement 2017 des 1 000 de la presse française a été réalisé sur la période allant du 1er janvier au 12 décembre 2017, à partir du service Pressedd, la plateforme n°1 des médias français. Ce classement a été établi à partir des 1 500 premiers titres de la presse française (presse quotidienne nationale, presse quotidienne régionale, presse magazine – hebdomadaire et mensuelle – presse hebdomadaire régionales presse professionnelle et spécialisée) et de 1 500 sites du web éditorial : sites des titres de PQN, PQR, PHR, presse magazine et pure players, y compris les articles derrière paywall. Les articles paraissant dans plusieurs éditions de publications print régionales ne sont comptabilisés qu’une fois.

 

 

* Le classement complet des 1 000 de la presse française 2017 est disponible sur demande.

< retour aux Actualités

Derniers jours de campagne pour Press’identielle,

le baromètre de la visibilité médiatique des candidats dans la presse française*

Quel bilan à 2 jours du second tour de l’élection présidentielle ?

 

Paris, le vendredi 5 mai 2017. Le 18 mars dernier, EDD, éditeur de Pressedd, la plateforme n°1 des médias français, et le Journal du Dimanche lançaient Press’identielle, classement quotidien des candidats à l’élection réalisé en fonction de leur visibilité dans 650 titres de la presse quotidienne et hebdomadaire (nationale et régionale). 

A deux jours du scrutin, retour sur les enseignements du baromètre Press’identielle ou l’occasion de regarder dans le rétroviseur d’une campagne qui s’est aussi jouée dans la presse.  

Pour lire la synthèse des enseignements, cliquez ici 

 

« Chaque matin, la Press’identielle nous a permis de prendre le pouls de la campagne. De savoir quel candidat avait été le plus actif et avait le plus marqué les esprits la veille. Il nous a également permis d’en savoir plus sur les stratégies des uns et des autres. La présence en une des différents candidats en dit également long sur le feuilleton de cette longue campagne », précise Cyril Petit, Rédacteur en chef central et Secrétaire général de la rédaction Le Journal du Dimanche et lejdd.fr.

 

« Premier du genre par son périmètre (650 médias majeurs, disponibilités des données en tout début de matinée), le baromètre Press’identielle a constitué un révélateur des temps forts de la campagne et un indicateur des grandes tendances de fond. Il a par ailleurs suscité de nombreuses réactions qui témoignent de l’intérêt des Français pour la presse et la politique. Nous sommes ravis d’avoir contribué à la création de ce baromètre avec le JDD et plus globalement de travailler au déploiement de nouveaux outils innovants utiles aux rédactions. Prochaine étape : les législatives », conclut Jean-Frédéric Farny, Directeur général de EDD

Pendant 3 mois, EDD et le Journal du Dimanche ont sondé et analysé la présence dans la presse de l’ensemble des candidats à l’élection. Et, à deux jours de l’ultime scrutin, le bilan de la campagne médiatique est clair : dans la presse ou dans les urnes, le quinté gagnant de cette campagne est le même.

  

En tête des candidats les plus cités dans la presse depuis le 18 mars Emmanuel Macron avec 28.301 articles, devant Marine Le Pen deuxième avec 25.3041 articles.  En troisième position, François Fillon avec 19.708 articles, suivi par Jean-Luc Mélenchon, 16.789 articles, et, cinquième, Benoît Hamon enregistre lui 13.977 articles.

  

 Pour découvrir le baromètre Press’identielle cliquez ici

 * Le baromètre Press’identielle de la visibilité médiatique des candidats est réalisé à partir du service Pressedd, la plateforme n°1 des médias français. Ce classement a été établi à partir d’une sélection des 650 plus importants quotidiens et hebdomadaires français, nationaux et régionaux.

 

A propos de EDD

EDD indexe et archive en continu toute la presse (transmise par les éditeurs), la télévision/radio et le web.

Sa plateforme Pressedd analyse et restitue à une clientèle de décideurs et de communicants les articles pertinents et toutes les retombées médias de leurs alertes (veille de crise, de la concurrence) et de leurs revues, panoramas et bilans de presse, analyses quanti et quali et recherches d’archives.

Tous les services Pressedd rémunèrent le droit d’auteur par prélèvement à la source grâce à un marquage numérique unique garantissant l’usage du client et la traçabilité des contenus.

Partenaire des éditeurs de presse, EDD met ses chaînes et ses formats au service de leur diffusion professionnelle, vers les autres intermédiaires spécialisés de la veille-médias ou l’utilisateur final.

Chaque jour, les collaborateurs EDD sont mobilisés à leur service et à celui d’un millier de grands comptes du secteur public ou privé, avec un seul objectif : fournir la bonne information média à la bonne personne au bon moment.

En savoir plus sur EDD et Pressedd : https://www.edd.fr/Le chant du coq (vidéo)

Contacts presse – Agence Dakota Communication

Christèle Solis & Cécile Chapron

equipe@dakota.fr – 01.55.32.10.43

< retour aux Actualités

Paris, le 23 mars 2017. Après les baromètres de la visibilité médiatique des candidats des différentes primaires, EDD, éditeur de Pressedd, la plateforme n°1 des médias français, et le Journal du Dimanche poursuivent leur association avec Press’identielle : chaque jour, Press’identielle dévoilera le classement des candidats à l’Elysée en fonction de leur nombre de citations dans 650 quotidiens et hebdomadaires français*.

 Présidentielle : qui sont les candidats les plus médiatisés chaque jour ?

Les journaux parlent-ils plus de François Fillon que d’Emmanuel Macron ? Comment la présence de Benoît Hamon ou Marine Le Pen évolue-t-elle au fil de la campagne ? Qui de Jean-Luc Mélenchon ou Nicolas Dupont-Aignan fait le plus de Une ?

Avec son baromètre Press’identielle, le JDD en partenariat avec Pressedd, publiera chaque jour dès 9 heures le classement de la présence médiatique des différents candidats dans les journaux français parus le matin même. 650 titres de la presse quotidienne et hebdomadaire (nationale et régionale) constituent le corpus de cette étude inédite et interactive.

Chaque semaine, les équipes du Journal du Dimanche analyseront ces résultats de manière qualitative pour mieux comprendre les évolutions de la présence médiatique des candidats.

Pour découvrir Press’identielle cliquez ici

        « Avec Press’identielle, nouvel opus de notre partenariat, nous apportons – à travers des mesures barométriques renouvelées chaque jour – des données fraîches et précises à analyser aux équipes du Journal du Dimanche renseignant sur les dynamiques médiatiques de la campagne. En matière de data-journalisme, la rédaction du JDD est à la pointe et attend de nous précision, exhaustivité et réactivité », précise Jean-Frédéric Farny, Directeur général de EDD.  « Le dispositif technique d’étude pour les baromètres repose sur l’infrastructure unique que nous mettons à disposition des éditeurs, des communicants, dirigeants et documentalistes pour leur veille médiatique de la presse française, nationale et régionale, quotidienne et périodique. »

         « Depuis plusieurs mois, dans le cadre d’un partenariat efficace avec Pressedd, le JDD décortique la présence des personnalités politiques dans la presse et sur Internet. Parce que ces données permettent d’analyser le poids médiatique de chaque candidat à l’élection. Avec ce baromètre quotidien inédit, il s’agit, chaque matin, de faire une revue de presse quantitative : qui est à la une des journaux français chaque matin de la campagne. Chaque semaine, nous livrerons une analyse qualitative de ces tendances, qui nous permettent de nous mettre à la place des Français : de qui leur parle-t-on le plus ? En bien comme en mal », détaille Cyril Petit, Rédacteur en chef central et Secrétaire général de la rédaction Le Journal du Dimanche et lejdd.fr.

 * Le baromètre Press’identielle de la visibilité médiatique des candidats est réalisé à partir du service Pressedd, la plateforme n°1 des médias français. Ce classement a été établi à partir d’une sélection des 650 plus importants quotidiens et hebdomadaires français, nationaux et régionaux.

 A propos de EDD

EDD indexe et archive en continu toute la presse (transmise par les éditeurs), la télévision/radio et le web.

Sa plateforme Pressedd analyse et restitue à une clientèle de décideurs et de communicants les articles pertinents et toutes les retombées médias de leurs alertes (veille de crise, de la concurrence) et de leurs revues, panoramas et bilans de presse, analyses quanti et quali et recherches d’archives. Tous les services Pressedd rémunèrent le droit d’auteur par prélèvement à la source grâce à un marquage numérique unique garantissant l’usage du client et la traçabilité des contenus.

Partenaire des éditeurs de presse, EDD met ses chaînes et ses formats au service de leur diffusion professionnelle, vers les autres intermédiaires spécialisés de la veille-médias ou l’utilisateur final.

Chaque jour, les collaborateurs EDD sont mobilisés à leur service et à celui d’un millier de grands comptes du secteur public ou privé, avec un seul objectif : fournir la bonne information média à la bonne personne au bon moment.

En savoir plus sur EDD et Pressedd : https://www.edd.fr/Le chant du coq (vidéo)

Contacts presse – Agence Dakota Communication

Christèle Solis & Cécile Chapron

equipe@dakota.fr – 01.55.32.10.43

< retour aux Actualités

Paris, le 6 mars 2017. Pressedd, la plateforme n°1 des médias français, présente la 4ème édition de son observatoire de la parité dans la presse.

Plafond de verre, inégalités salariales, sous-représentativité dans la vie politique… 30 mois après l’entrée en vigueur de la loi sur l’égalité réelle entre les hommes et les femmes, quelles avancées concrètes pour la parité médiatique ?

Les initiatives de femmes entrepreneures (création de clubs et événements associés), les recommandations et avis du CSA visant à une meilleure représentativité des femmes à l’antenne, la progression lente mais régulière des femmes dans les conseils d’administration des grandes entreprises (Loi Copé-Zimmermann) sont autant d’éléments nouveaux qui témoignent d’une certaine prise de conscience. Cela influe-t-il sur la présence des femmes dans la presse ?

Quel état des lieux de la visibilité des femmes dans la presse en 2016 ?

Pour la 4ème année consécutive, Pressedd s’est intéressé à la visibilité des femmes dans la presse avec un élargissement du périmètre observé :

Outre les 1.500 premiers titres de la presse française (voir note méthodologique), la présente édition intègre pour la première fois les médias en ligne avec une sélection des 1.500 principaux sites du web éditorial : sites Web des titres de PQN, PQR, PHR, newsmag et pure players. Les éventuelles comparaisons avec le classement 2015 – observant exclusivement les médias écrits – doivent donc tenir compte de ce changement de périmètre. Toutefois, nous constatons – globalement – une forte symétrie des résultats entre la presse écrite et la sélection de médias du web éditorial.  

A travers ce document de synthèse (le classement complet est disponible sur demande), Pressedd présente :

  • Un état des lieux de la présence des femmes dans les 1.000 personnalités les plus médiatisées en 2016
  • Un focus sur la répartition hommes / femmes des Unes de la presse écrite 2016
  • Les femmes du classement des 100 personnalités les plus médiatisées en 2016 dans les catégories politique, culture & médias et sport

Classement général : la place des femmes dans les 1.000 personnalités de 2016

Avec 16,8% de femmes dans le classement général des 1.000 personnalités dont la presse a le plus parlé en 2016, l’observatoire enregistre une légère progression par rapport à 2015 (15,1%) sans pour autant revenir aux niveaux des années précédentes 2014 (17,3% en 2014 et 19,2% en 2013).

47% des femmes présentes dans ce top 1.000 sont issues de la catégorie Culture & Médias qui conservent sa 1ère place malgré un recul significatif (57% en 2015). Ce dernier profite aux catégories Politique – qui passe à 35% (31% en 2015) – et Sport (17% versus 12% en 2015). Notons la création d’une nouvelle catégorie Business dans laquelle les femmes sont particulièrement discrètes (1%).

Du côté des « Unes » de la presse écrite, les femmes obtiennent 2.345 mentions sur 11.283.

La place des femmes dans le classement des 1000 personnalités les plus médiatisées en 2016

Répartition des articles en 2016

Top 100 Politique

Top 100 Politique - parité 2016Dans ce top 100 des personnalités politiques 2016, on note la présence de 22 femmes qui totalisent 23% des citations portant sur des personnalités politiques. Elections américaines obligent, Hillary Clinton monte sur la 1ère marche du podium devant Marine Le Pen qui passe de la 1ère place en 2015 à la 2ème en 2016. Suivant le même mouvement, Ségolène Royal passe de la 2ème à la 3ème place. Myriam El Khomri, dont la visibilité a été portée par la loi travail, s’intercale à la 4ème position devant Angela Merkel qui occupait la 3ème place en 2015.

Top 100 Culture & Médias

33 femmes dans le top 100 de cette catégorie (versus 25 en 2015) qui totalisent globalement deux fois moins de citations que les personnalités masculines. Il s’agit de la plus importante représentation des femmes dans cette catégorie depuis la création de l’observatoire en 2013.

Parmi les 10 premières, 4 françaises et 6 étrangères. Marion Cotillard, 1ère Française à la riche actualité cinématographique en 2016 (rôles notamment dans « Juste la fin du Monde » de Xavier Dolan et « Alliés » de Robert Zemeckis au côté de Brad Pitt), reste au pied du podium derrière Kim Kardashian, Rihanna et Beyoncé aux 3 premières places. A noter la présence nouvelle d’Isabelle Huppert qui se glisse à la 9ème place devant Catherine Deneuve qui passe de la 2ème place en 2015 à la 10ème pour cette édition.

Top 100 culture - parité 2016

Top 100 Sport

Dans la catégorie Sport, on note la présence de 4 femmes sur les 100 premières personnalités sportives qui totalisent environ 30 fois moins de citations que les hommes.

Unique représentante de la catégorie en 2015, Serena Williams est de nouveau la tête d’affiche féminine, notamment à la faveur de sa victoire à Wimbledon, son 22ème titre majeur à égalité avec Steffi Graf (qu’elle a dépassé depuis pour devenir la seule femme à 23 titres). Notons que si elle occupe la 1ère place de cette catégorie elle n’arrive toutefois qu’en 32ème position du top 100 sportif et n’est que 88ème du classement général toutes catégories confondues. Caroline Garcia, nouvelle n°1 française au classement WTA, qui a notamment remporté Roland Garros en 2016, occupe directement la 2ème place de ce classement. Ces 4 représentantes du top 100 sportif sont toutes des joueuses de tennis.

Top 100 sport - parité 2016

Note méthodologique

L’observatoire 2017 de la parité dans les médias a été réalisé sur la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2016, à partir du service Pressedd, la plateforme n°1 des médias français. Ce classement a été établi à partir des 1.500 premiers titres de la presse française (presse quotidienne nationale, presse quotidienne régionale, presse magazine – hebdomadaire et mensuelle – presse hebdomadaire régionales presse professionnelle et spécialisée) et de 1.500 sites du web éditorial : sites des titres de PQN, PQR, PHR, presse magazine et pure players, y compris les articles derrière paywall. Les articles paraissant dans plusieurs éditions de publications print régionales ne sont comptabilisés qu’une fois.

A propos de EDD

EDD indexe et archive en continu toute la presse (transmise par les éditeurs), la télévision/radio et le web. Sa plateforme Pressedd analyse et restitue à une clientèle de décideurs et de communicants les articles pertinents et toutes les retombées médias de leurs alertes (veille de crise, de la concurrence) et de leurs revues, panoramas et bilans de presse, avec des analyses quanti et quali. En presse, la recherche d’archives porte sur plus de 300.000.000 articles.

Tous les services Pressedd rémunèrent le droit d’auteur par prélèvement à la source. Le marquage des contenus garantit l’usage du client, dispensé de toute déclaration tierce. Partenaire des éditeurs de presse, EDD met ses chaînes et ses formats au service de leur diffusion professionnelle, vers les autres intermédiaires spécialisés de la veille-médias ou l’utilisateur final.

Chaque jour, les collaborateurs EDD sont mobilisés à leur service et à celui d’un millier de grands comptes du secteur public ou privé, avec un seul objectif : fournir la bonne information média à la bonne personne au bon moment.

En savoir plus sur EDD et Pressedd : https://www.edd.fr/Le chant du coq (vidéo)

Contacts presse – Agence Dakota Communication

Christèle Solis & Cécile Chapron

equipe@dakota.fr – 01.55.32.10.43

Pour recevoir le classement complet des 1000 personnes les plus citées dans les médias français en 2016, remplissez le formulaire ci-dessous ou envoyez nous un message